Leçon de goût au Japon

Tokyo ©Toa55 shutterstock


Tokyo ©Toa55 shutterstock

Tokyo ©Toa55 shutterstock

Il y a 2 ans, je me suis rendue à Tokyo dans le cadre de la semaine du goût, une expérience absolument incroyable où j’ai pu notamment être jury d’un concours de bento ou encore découvrir le marché aux poissons de Tsukiji. Inutile de vous dire que quand j’ai ouvert ce blog, j’étais loin d’imaginer toutes les aventures qui allaient suivre. Incredibeule ! Je me pince tous les jours pour vérifier que tout ceci est vrai.

Bref.

Pourquoi je vous parle de cela vous demandez-vous ?

Tout simplement parce qu’aujourd’hui démarre en France la 25è édition de la semaine du goût (et la 5è au Japon). A cette occasion j’ai eu envie de partager quelques images de ce voyage d’il y a 2 ans et notamment une expérience avec les écoliers japonais.

L’aventure, c’est déjà se rendre à l’école. C’est peut être un détail pour vous, mais au Japon cela veut dire beaucoup.

Taxi ©Blend Images shutterstock

Taxi ©Blend Images shutterstock

Imaginez…

Vous donnez votre adresse, écrite en japonais sur un bout de papier à votre chauffeur de taxi. Il la regarde sous toutes les coutures, puis rentre quelque chose dans son GPS. Vous vous dites, yes, c’est bon. Il démarre, tout va bien, mais  au bout d’un certain temps, voire d’un temps certain, il se retourne vous parle en Japonais.

– あなたのアドレスへの詳細を持っていますか?
– Ouch ! Allo Houston, nous avons un problème.

Vous essayez l’anglais mais comme la plupart des japonais, il vous regarde comme si vous lui parliez breton. Bref, ce n’est pas gagné. Sans avoir fait BAC + 5 option mentalisme, vous comprenez bien que votre chauffeur ne sait pas où se situe votre école. Il sait que c’est dans le coin mais où précisément, mystère et boule de gomme.

Vous la sentez monter la crise d’angoisse ? Vous êtes en terre inconnue où quasiment personne ne parle une langue que vous maîtrisez, où vous ne comprenez pas ce que vous lisez (les caractères japonais) et où un type veut vous faire descendre de sa voiture au milieu de nulle part.

Au secours ©Discha-AS shutterstock

Au secours ©Discha-AS shutterstock

Et c’est là que vous priez pour que votre téléphone portable fonctionne, et que tant pis si ca coûte un rein.

Femme qui téléphone ©crystal51 shutterstock

Femme qui téléphone ©crystal51 shutterstock

Appeler la personne avec qui vous avez rendez-vous et qui elle parle français ET japonais est le seul moyen possible de se rendre à bon port. Une fois la communication établie (merci Mon Dieu),  que vous l’avez passée à votre chauffeur, qu’ils se sont parlés toussa toussa (30 secondes, 15 euros), vous arrivez enfin à l’école primaire où vous avez rendez-vous.

Et là, surprise, les enfants japonais, à l’instar des petits anglais par exemple, portent l’uniforme.

Ecole primaire - Tokyo

Ecole primaire – Tokyo

Short, polo, casque, tout est semblable !

Cela sonne, fin de la récré. Je suis les enfants qui se sont mis en rang par deux et zou, direction la classe qui elle, ressemble à n’importe laquelle de ses cousines occidentales. Je rencontre les 2 personnes qui vont animer les leçons de goût. Il s’agit d’un chef et d’un boulanger. Ils ne parlent pas anglais (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué).

Je les ai donc suivis tantôt l’un, tantôt l’autre, faisant goûter aux enfants 4 des 5 saveurs : sucré, salé, acide, amer. L’umami (la cinquième saveur), n’étant pas au programme. Finalement pas besoin de parler pour comprendre les grimaces quand c’est amer, les hauts le coeur quand c’est acide ou encore les sourires quand c’est sucré.

Chef et Boulanger

Chef et Boulanger

C’était vraiment amusant de voir les enfants réagir à ces différentes saveurs et de voir que n’importe où dans le monde, les enfants sont les mêmes ♥♥♥ Vous avez toujours le peureux qui ne veut pas goûter, le téméraire qui boit d’un coup sec le verre de vinaigre et qui file vomir dans l’évier (ouch), le cultivé qui reconnait toutes les saveurs, la timide qui sait mais n’ose pas s’exprimer etc.

Leçon de goûtLeçon de goût

Vous pouvez vous aussi éveiller les papilles gustatives de vos enfants. Il suffit de préparer par exemple 4 verres : un avec de l’eau et du sel, une autre avec de l’eau et du sucre, une troisième avec de l’eau et du citron (ou du vinaigre) et enfin une dernière avec de l’eau et de la camomille. Faites-leur ensuite goûter le contenu de chaque verre (en se rinçant bien la bouche entre chaque) et observez et discutez 🙂

Vous pouvez aussi leur faire classer des aliments en fonction du groupe auquel ils appartiennent :

  • Acide : rhubarbe, citron, vinaigre, pomme verte, groseilles, cornichon…
  • Amer : concombre, salade frisée, endive, pamplemousse, fleur de gentiane…
  • Sucré : sucre en morceaux, fraise, cerises, cassonade, glace, melon, gâteau…
  • Salé : pain, sel, gruyère, jambon cru, roquefort, saucisson, beurre salé…

Bref, ce jour là, c’était amusant et touchant de voir ces écoliers japonais suivre avec beaucoup d’attention cette leçon de goût. Une très chouette expérience qui restera à jamais gravée dans ma mémoire.

En partant, je n’ai pu m’empêcher de photographier les sacs contenant les bentos des écolières :

Sacs repas des écolières

Sacs repas des écolières

Trop mignons non ?

Enjoy !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *