L’english Breakfast, le petit déjeuner anglais

English breakfast © Stocksnapper- Shutterstock


English breakfast © Stocksnapper- Shutterstock

English breakfast © Stocksnapper- Shutterstock

Le petit-déjeuner britannique traditionnel (« full English breakfast ») est typique des pays anglophones. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il permet de « dé-jeûner », c’est-à-dire de rompre le jeûne de la nuit !

Né à l’époque victorienne avec les richesses de la Révolution industrielle, il est en effet bien plus copieux et calorique que notre collation française. D’ailleurs, la plupart des Britanniques ne le dégustent pas quotidiennement mais plutôt le week-end, pendant les vacances ou… après une soirée arrosée en guise de remontant. De nombreux cafés et pubs le servent toute la journée. Notez que pour ne pas vexer les autres habitants des îles britanniques, on parle de petit-déjeuner irlandais, écossais ou gallois selon la région où l’on se trouve.

Les mets incontournables…

Le full English comprend, la plupart du temps, des toasts de pain grillé que l’on garnit de beurre et de marmelade d’oranges amères : jusqu’ici, rien de vraiment inédit par rapport à nos tartines beurrées. C’est avec le bacon et les œufs, duo emblématique du petit-déjeuner anglais, que l’on entre dans le vif du sujet. Ceux-ci sont souvent accompagnés de saucisses, de haricots blancs cuisinés à la sauce tomate (baked beans), de champignons de Paris et de tomates.

À l’exception des toasts, tous ces ingrédients sont cuits successivement dans la même poêle, d’où l’autre nom de l’English breakfast : « fry-up » qui signifie « tout frit ». En fonction des familles et des régions, plusieurs mets s’ajoutent en option : boudin noir ou blanc, rognons blancs, pains au lait, pommes de terre, galettes de flocon d’avoine… Enfin, la célèbre « brown sauce » (sauce à base de tomates séchées, oignons, épices et tamarin) fait guise de condiments pour les amateurs.

Thé © pixelrain - Shutterstock

Thé © pixelrain – Shutterstock

… sans oublier une boisson !

Pour faire descendre le tout, la boisson nationale reste le thé noir bien fort, souvent adouci par un nuage de lait – l’image d’Épinal n’a rien de fantaisiste : les Britanniques peuvent, s’ils en font la demande, se faire livrer du lait frais chaque matin par le milkman, dans une bouteille en verre consignée. Ils remplacent parfois le thé par du café, et, comme concession gourmande aux recommandations diététiques, boivent du jus de fruits pour les vitamines.

Enjoy your meal (bon appétit) !

Source : CP Cniel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *