Le miel naturel de Dominique Pellet

Alvéoles pleines de miel


Dominique Pellet - L'Atelier du Miel

Dominique Pellet – L’Atelier du Miel

Tombée dès son plus jeune âge dans la marmite du miel (son père avait quelques ruches), Dominique Pellet décide très jeune de devenir apicultrice professionnelle, attirée par l’exercice d’un métier atypique et utile. Jeune femme passionnée, décidée et courageuse, elle est aujourd’hui à la tête de près 200 ruches situées dans un rayon de 20 à 30 kms autour du lieu de production, du côté de La Réole au sud est de la Gironde. La volonté de Dominique est de produire un miel local. Elle m’a très gentiment reçue et m’a expliqué le processus qui mène du nectar au miel.

Pour produire du miel, il faut une ruche (c’est le papa de Dominique qui les fabrique), des abeilles et une reine. A l’Atelier du miel, on les obtient soit en divisant une ruche en deux, soit en achetant une reine extérieure, ceci afin d’améliorer et régénérer la race.

Ici les ruchettes servant à la fabrication des essaims

Ici les ruchettes servant à la fabrication des essaims

Une fois les abeilles et la reine dans leur ruche, on y installe un peu avant l’été une hausse (sorte d’étage supplémentaire) dans laquelle sont disposés les cadres nécessaires à la récolte du miel.

Hausses

Hausses

On ne collecte en effet qu’une partie du miel, l’autre partie servant de nourriture aux abeilles.

A la période de la floraison, les abeilles prélèvent le nectar (eau sucrée) des fleurs, le stockent dans une sorte de jabot, avant de rentrer à la ruche. C’est à ce moment qu’a lieu la trophallaxie ou échange buccal du nectar entre 2 abeilles. Elles vont se passer et repasser le nectar jusqu’à le transformer en miel (action de séchage). Cela peut durer de quelques minutes à une demi heure en fonction de la consistance du nectar, variable selon les espèces.

Alvéoles pleines de miel

Alvéoles pleines de miel

Une fois la consistance voulue obtenue, l’abeille met le miel dans une alvéole, puis quand elle est pleine, la cachète avec un opercule de cire.

Les récoltent s’échelonnent ici de mai à septembre, à la fin de la floraison des différentes variétés de fleurs, Dominique souhaitant produire plutôt des miels mono-floraux type miel d’acacia, de châtaigner, de bruyère, de tilleul ou encore de bourdaine, un arbuste typé sud ouest qui pousse sur le sable du littoral.

Quand la fleur choisie est fanée a donc lieu la récolte : La ruche est enfumée (fumée de copeaux de bois, d’herbes fraîches ou encore cubes de lavande broyée et séchée) et l’on récupère les cadres. Le miel est ensuite extrait à l’aide d’une centrifugeuse et mis en pot.

L'atelier du miel

L’atelier du miel

Sachez que chaque hausse comporte entre 15 et 18 kg de miel et une ruche en bonne santé produira une centaine de kg de miel par an.

Dominique effectue ensuite la mise en pot, étiquette et ne restera plus qu’à déguster ce miel authentique, et goûteux qui ne contient bien sur aucun conservateur ou additif. A noter qu’excepté le tournesol, ils bénéficient tous du label bio.

Miels - Atelier du miel

Miels – Atelier du miel

La visite de l’Atelier du Miel est passionnante, n’hésitez pas à vous y arrêter. Sur place ou sur le site web, vous pouvez y trouver tous les produits dérivés préparés par Dominique : miels, pains d’épices, vinaigre, hydromel, confitures, jus de fruits, savons, bougies etc.

L’Atelier du Miel
Lieu-Dit Pater
33 190 Saint Sève

Un site : http://www.atelier-du-miel.com/

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *