Les Thés verts Japonais

Thé vert japonais ©Shaiith shutterstock


Thé vert japonais ©Shaiith shutterstock

Thé vert japonais ©Shaiith shutterstock

Thés verts japonais ?  Oui ? Voilà voilà voilà  ….. Cela vous parle un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ? Ou pas du tout ?

Humph

Ok, je vois. Un peu comme moi quoi, pour la plupart d’entre vous. Alors je continue donc mes  journées japonaises et après avoir parlé cuisine avec quelques recettes que ce soit le dashi, la soupe miso ou l’omelette japonaise tamagoyaki), nous allons nous intéresser aux  thés verts japonais.

Théières

Théières

La consommation de thé vert (non fermenté) était complètement tombée en désuétude jusqu’à ce que ses vertus « santé »  (anti-oxydantes par exemple) soient remises au goût du jour, notamment par la presse féminine.   Spécialité de la Chine et du Japon le thé vert a des saveurs plutôt âcres, qui rebutent quelques fois les néophytes. Je ne suis pas grande consommatrice de thé, je n’y connais pas grand chose mais  j’ai pu découvrir un peu mieux les thés verts Japonais grâce à l’exposition consacrée au Japon de la Foire Internationale de Bordeaux.

Le propriétaire des Comptoirs de Magellan sur le stand duquel nous avons fait la dégustation nous a expliqué en préambule que la culture du thé au Japon faisait l’objet d’un soin extrême et nous l’a comparée à un jardin à la française. C’est vrai que c’est superbe, jugez plutôt.

Plantation de thé vert ©Roberto Maxwell licence CC BY-NC-SA 20

Plantation de thé vert ©Roberto Maxwell licence CC BY-NC-SA 20

Il en existe plusieurs variétés bien sur et nous avons pu en goûter quelques unes :

=> Le Sencha

Thé sencha

Thé Sencha

Le sencha signifie littéralement « thé grillé ». Il constitue les trois quarts de la production de thé vert japonais. C’est un thé à la saveur végétale caractéristique que l’on consomme chaud l’hiver et froid l’été. Il marie douceur et astringence. Sa couleur idéale est vert clair avec une touche de doré. Selon le temps d’infusion et la qualité du thé, le Sencha peut avoir un goût très fort, proche de l’algue.

=> Le Bancha Hojicha :

Thé Bencha

Thé Bencha

Thé communément servi dans les restaurants à sushis, ce thé a été torréfié pour renforcer son parfum. En grillant il prend une teinte brune et un arôme boisé très agréable. Très désaltérant et léger en théine, il est idéal pour le soir.

=> Le Genmaïcha :

Thé Genmaicha

Thé Genmaicha

Vous en avez peut être déjà entendu parler ou lu des articles le concernant dans les magazines.  Il s’agit d’un étonnant mélange de bancha, de riz grillé et de maïs soufflé.  Également très désaltérant il accompagne agréablement un repas salé. Son infusion donne un parfum savoureux et un goût de céréales grillées et en fait un thé très apprécié de ceux qui ne sont pas habitués au thé vert. Très étonnant au nez, je vous recommande pour un début de ne pas l’infuser trop longtemps.

=> Le matcha :

Thé Matcha

Thé Matcha

Le thé matcha est un thé extrêmement particulier, réduit en poudre grâce à une meule à Matcha (clic). Il est très amer. C’est LE thé de la cérémonie du thé ( Chanoyu). Ici, c’est surtout en cuisine qu’il est utilisé. Il est assez cher. J’ai tenté l’expérience de le cuisiner dans cette recette : Marbré matcha citron. On peut aussi le consommer avec du poisson : Saumon vapeur sauce matcha (clic). Vous pourrez si vous souhaitez goûter, déguster par exemple à Paris des gâteaux au matcha chez Sadaharu Aoki.

Pour l’utiliser, il faut le mélanger avec un peu d’eau filtrée  et le fouetter vivement au fouet ou hhuhu,  grâce à cet ustensile en bambou, le chasen, jusqu’à obtention d’une mousse légère.

Pour fouetter le thé matcha

Pour fouetter le thé matcha : le Chasen


=> Les thés parfumés
. Ici un mélange appelé thé Kyoto.

Thé Kyoto

Thé Kyoto

Il fait partie de la famille des thés parfumés grâce à l’ajout d’arômes et dont la consommation est urbaine et féminine. Ici c’est bien sur du thé mais aussi des roses, des dattes vertes, des fruits rouges et de la fleur d’oranger qui composent ce mélange. Il sera délicieux en thé glacé. Pour le réaliser, prenez 15g de feuilles de thé par litre d’eau à température ambiante, laissez infuser pendant 30 minutes, retirez les feuilles et placez au frais.

Quelques conseils pour la préparation du thé : Utilisez une eau frissonnante. Portez l’eau à ébullition puis laissez redescendre la température jusqu’à ce qu’elle atteigne environ 70°C.  Mettez le thé et laisse infuser pendant 3 à 4 minutes

Privilégiez des thés japonais provenant des grandes maisons que sont Mariage Frères, Dammann frères et le Palais des thés. En France, la consommation du thé japonais est un marché de niche. Seuls de grands importateurs sont capables d’avoir un débit suffisant pour garantir la fraicheur du thé qui est fondamentale pour la préservation des arômes.

2 livres :

Livres sur la cuisine au thé

Livres sur la cuisine au thé

Enjoy !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *