Hélène Darroze, Paris

Chez Hélène Darroze


Chez Hélène Darroze

Chez Hélène Darroze

Hélène Darroze fait partie d’une famille où l’on apprécie les bonnes choses. Il y a l’arrière grand-père, le grand père, le père, l’oncle, et puis il y a Hélène, 2 macarons Michelin à Paris, 1 à Londres. On ne rigole pas avec la nourriture chez les Darroze. Il y a quelques jours, avec Audrey, Damien, Dorian, Joëlle, Mercotte, Mélodie et Oanèse, nous avons été invités à découvrir la nouvelle formule d’Hélène :

Depuis le 1er octobre, dans sa Salle à Manger, exit la carte. Il est proposé à la place un menu Découvertes qui varie en fonction du marché et des saisons. Il comprend 4 entrées, 2 plats (1 poisson et 1 viande) et 2 desserts et peut être accompagné d’une formule vins. So, let’s go !

=> Les entrées :

Porc Noir de BigorrePorc Noir de Bigorre

  • Carpaccio de bar de ligne de Saint Jean de Luz assaisonné d’un râpé de citron et d’huile d’olive, des bâtonnets croquants de céleri et fenouil, fleur de bourrache (la bleue), fleur d’aneth, vinaigrette au caviar d’Aquitaine, perlée de jus de crustacés, pousses d’oseille et moutarde ciselée.

Carpaccio de bar dCarpaccio de bar d

Il est servi avec une Royale de topinambours, émulsion de châtaignes, chips de châtaignes.

Royale de TopinamboursRoyale de Topinambours

  • Aileron de poularde jaune des Landes désossé et farci d’une préparation à base de marjolaine, accompagné de légumes de Joël Thiébault : potiron, mini poireaux, oignon rouge, navet boule d’or et pomme de terre Franceline. La sauce est un consommé de poularde monté au foie gras. [sauce albufera]

aileron de poularde jaune des Landes

  • Ormeaux sauvages façon meunière (ail et persil), étuvée de poireaux de Joël Thiébaut, croquant de pommes de terre Agria, le tout arrosé d’un velouté de poireaux et persil frit.

Ormeaux façon Hélène DarrozeOrmeaux façon Hélène Darroze

=> Les Plats :

  • Noix de Saint Jacques en croûte de noisettes et romarin, gnocchis poêlés avec un peu de Parmesan, purée de cresson, émulsion à l’huile de noisettes, graines germées de cresson. A tomber !

Noix de Saint Jacques façon Hélène Darroze

Quasi de veau de lait d

=> Les Fromages :

Est venu le temps des fromages : tomme de brebis de la vallée d’Ossau (différents affinages), fromage de Cabrales, trappe d’Echourgnac, tomme de chèvre au Jurançon, Mucillon, etc.

Fromage Hélène DarrozeFromage Hélène Darroze

=> Les desserts :

  • Pana cotta à la cannelle, gelée de Granny Smith, sorbet au coing et dés croquants de 4/4

Pana cotta à la cannelle d

  • Biscuit au chocolat Madong, crème au citron, jus à la noisette du Piémont

Biscuit au chocolat Hélène Darroze

Le repas se conclue avec un café, servi avec des macarons marrons cassis, vraiment succulents :

Macarons marrons cassis Hélène DarrozeMacarons marrons cassis Hélène Darroze

=> Mon avis :

  • Le cadre : Je ne vous ai pas encore parlé du cadre. Le restaurant est situé Rue d’Assas, dans le 6è, à quelques pas de la Grande Epicerie du Bon Marché. En ce qui concerne la salle de restaurant, très cosy, très féminine, j’ai beaucoup aimé. On s’y sent bien. La vaisselle est vraiment belle et nous avons tous beaucoup apprécié Georgette, la cuiller/fourchette.

Salle à Manger - Hélène Darroze

Georgette - Hélène Darroze

J’ai également admiré les petits clins d’œils qui rappelaient le sud ouest comme les contenants pour le sel et le poivre.

Sel et Poivre - Hélène Darroze

  • La cuisine : J’ai trouvé que le sud ouest s’exportait bien à Paris. Hélène Darroze a une cuisine de produits. Ici on trouve le meilleur de ma belle province. Hélène me disait même dans une interview que j’ai réalisée pour Fresh and Fashion à paraitre dans quelques semaines, que certains de ses fournisseurs travaillaient déjà avec son père, voire même avec son grand père.Ici le maître mot c’est le produit, le produit et toujours le produit. C’était délicieux, très orienté terroir, très honnête. On sent l’envie de bien faire et de faire plaisir. Les petits bémols : Je n’ai pas du tout aimé la carte, que je n’ai pas su dans quel sens lire, que j’ai peiné à déchiffrer (peut être la police de caractère ?) et que j’ai trouvé un peu brouillonne.

    Carte - Hélène Darroze

    J’ai aussi pensé, mais c’est tout personnel, que la cuisine manquait un tout petit peu de fantaisie. J’aurais eu envie d’un soupçon de lâcher prise, d’être plus étonnée, qu’il y ait un brin de folie dans l’assiette. Vu les qualités de sa cuisine, je pense que Mme Darroze peut largement se le permettre. Que dire de plus ? Ah oui, j’ai largement préféré le salé au sucré , mais c’est souvent le cas pour moi.

  • Dernier point, le prix : Le menu Découverte est à 145 Euros avec vins (4 entrées, 1 poisson, 1 viande, 2 desserts, 3 verres de vin) / 125 Euros hors vins / servi au déjeuner et au dîner. Je trouve ça relativement cher, mais c’est peut être parce que j’habite en Province ? Toujours est-il que j’ai beaucoup aimé cette formule où l’on ne choisit pas. Chaque arrivée de plat est une surprise et un émerveillement. J’ai beaucoup aimé les vins blancs : Mâcon , la Roche Vineuse 2006, domaine Merlin et Pacherenc, Château Montus, qui accompagnaient les entrées, beaucoup moins le rouge (un Bergerac rouge).

Merci à Mme Darroze pour ce délicieux déjeuner et à Stéphanie pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Hélène DarrozeCuisine Darroze

Restaurant Hélène Darroze

  • La Salle à Manger, pour un rendez-vous gastronomique
  • Le Salon, pour déguster quelques tapas ou plus ludiquement le plateau du jour, servi uniquement au déjeuner
  • Le Boudoir, plus confidentiel, pour un cocktail ou un événement privé

4, rue d’Assas, Paris 6e
T: 01 42 22 00 11

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *