Le Japon au salon de l’agriculture

Spécialités japonaises ©robuart shutterstock


Spécialités japonaises ©robuart shutterstock

Spécialités japonaises ©robuart shutterstock

Ce qui est génial au salon de l’agriculture, c’est que vous trouvez le meilleur des produits de nos terroirs mais aussi venant de différents pays. Avec Audrey, nous sommes allées goûter quelques produits sur le stand Japon.

Le Japon au salon de l

En premier lieu, le yuzusco, en gros du Tabasco au yuzu. Si tu es has been et que tu ignores tout du yuzu, tu trouveras des informations ici : le yuzu un agrume tendance. J’ai trouvé ça très bon même si ça décoiffe un peu. A utiliser avec précaution. En cherchant, j’ai trouvé un site éponyme, yuzusco où il y a des conseils d’utilisation. C’est bon avec du poisson, des pâtes, de la pizza etc.

Yuzusco
Yuzusco

Je ne me souviens plus trop du prix, mais comme tout ce qui a du yuzu inside, cela coûtait assez cher (dans les 9€ je crois ?), pour une petite contenance.

Nous avons aussi goûté une préparation à base de wasabi, ici sur du surimi et du concombre:

surimi avec sauce wasabiconcombre avec sauce wasabi

Bon, en soi cela n’avait rien d’extraordinaire (du wasabi, rien de plus) mais l’intérêt c’est qu’il y avait sur le site du wasabi (plante) et que nous avons pu voir à quoi cela ressemblait :

Wasabi - plante

Voici donc la racine qu’on râpe finement sur une planche recouverte d’une peau de requin (merci Patrick) et qu’on mélange ensuite à un peu de sauce soja pour obtenir le wasabi en pâte qu’on connait (Source : Nihon-Zen).

Racine de wasabi

C’était super intéressant. La personne du stand nous a dit que les feuilles fraiches de wasabi s’utilisaient aussi, émincées et mélangée avec de la sauce soja, en tant que condiment.

Nous avons également pu cuisiner des okonomiyaki (clic pour la recette)

Okonomi yaki

Enfin, pour conclure notre voyage au Japon, nous avons goûté du saké (1€ les 2 gorgées, hum hum).

Saké japonais

J’ai été très surprise de découvrir quelque chose qui s’approchait davantage du vin blanc que du tord boyaux servi habituellement dans les restaurants chinois (avec la p’tite bonne femme déshabillée dans les verres). Pour moi du saké, c’était du saké, et je découvre deux boissons complètement différentes. Si quelqu’un est connaisseur en saké, je suis preneur d’informations.

En conclusion, j’ai adoré ce petit voyage au Japon. Passionnant !

Enjoy !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *