Biscuits Anzacs et Anzac day

Biscuits Anzac


Les Dardanelles - Péninsule de Gallipoli

Les Dardanelles – Péninsule de Gallipoli

Le détroit des Dardanelles sépare l’antique Troade de la péninsule de Gallipoli. Passage obligé entre la mer Egée et la mer Noire, par la mer de Marmara et le Bosphore de Thrace, le détroit des Dardanelles a toujours été convoité depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Entre 1915 et 1916, une armée coalisée a tenté d’envahir l’Empire ottoman en forçant l’entrée du détroit. L’objectif de l’expédition navale était de s’emparer d’Istanbul et de dépecer l’Empire ottoman au profit de la Grande-Bretagne et de la France. Cette initiative due à Churchill, fut le plus grand échec de l’Angleterre et de ses alliés (France, Nouvelle-Zélande et Australie), pendant la 1ère guerre mondiale. (Source Istanbul Guide)

Le 25 avril 1915, les volontaires de l’Anzac (Anzac => Australian and New Zealand Army Corps) reçurent un cruel baptême du feu à Gallipoli, sur la côte de la Turquie, où les troupes ennemies, solidement retranchées et puissamment armées, leur infligèrent de lourdes pertes d’avril à décembre 1915.

C’est en effet plus de 8 500 tués et près de 20 000 blessés que l’on dénombra pour les seuls Australiens. Le 25 avril 1915, Anzac Day, jour de ces terribles combats, est souvent considéré comme le jour de naissance des nations australienne et néo-zélandaise.

Après s’être particulièrement illustrés sur les plages des Dardanelles en 1915, ce qui établit leur réputation militaire, les Australiens et Néo-Zélandais participèrent héroïquement aux combats sur le front occidental où la bataille de la Somme faisait rage, en avril 1916.

Biscuits Anzac

Biscuits Anzac

Pourquoi les Anzac ont il donné leur nom à ces biscuits ?

L’origine remonte aux débuts du 19è siècle. Les nouveaux immigrants pour l’ Australie, plus particulièrement les Irlandais et les Ecossais avaient emmené avec eux ces biscuits à base de flocons d’avoine. Pendant la première guerre mondiale, ce sont ces gâteaux que les femmes envoyaient aux soldats, car ils pouvaient se conserver longtemps et ne souffraient pas du transport.

La recette :

Faites fondre le beurre et le golden syrup dans une casserole. Mélangez le bicarbonate de soude avec l’eau et versez sur le mélange de beurre / golden syrup.

Dans un saladier mélangez la farine, le sucre, les flocons d’avoine et la poudre de noix de coco. Versez le mélange de beurre par dessus puis mélangez le tout.

Déposez des petits tas de pâte (à l’aide de cuillères à café cela fonctionne bien) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Cuisez de 10 à 15 minutes dans un four préchauffé à 150°C.

Plus vous les cuirez et plus ils seront croustillants et moins ils seront moelleux. C’est aussi une histoire de goût. J’ai fait les 2 versions et je n’arrive pas à choisir. C’est très bon.

Pour la conservation, l’idéal est de les mettre dans une boîte en fer.

Anzac - Biscuits

Anzac – Biscuits

Pour conclure, une petite minute d’émotion, ici , chez Coconz.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *