Que visiter à Chartres

Cathédrale de Chartres en lumière


Chartres Ville Basse

Chartres Ville Basse

Je vous propose une petite balade à Chartres ce dimanche. J’y étais il y a une dizaine de jours.

Chartres, excepté la Cathédrale, cela ne me parlait pas beaucoup. Je n’y étais jamais allée. Alors avec Miss P&P nous étions ravies d’avoir un peu de temps pour découvrir la ville. En comptant l’agglomération elle compte environ 150 000 habitants. Nous avons découvert qu’il y avait une ville haute au niveau de la cathédrale et une ville basse au niveau de l’Eure. Il y a des maisons médiévales dans ces 2 parties.

Mais nous avons commencé la visite par, à tout seigneur tout honneur, la cathédrale.

Après un excellent dîner au restaurant de l’Hôtel le Grand Monarque mitonné par son chef, Thomas Parnaud, nous nous sommes rendues sur le parvis de la Cathédrale pour découvrir les projections de Chartres en Lumière. C’est juste époustouflant, à la fois très épate belle-mère, historique et très poétique. Nous sommes complètement tombées sous le charme.

Le lendemain, nous avions quelques heures pour visiter la ville. Nous sommes retournées à la cathédrale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la voir de jour. Elle est GIGANTESQUE et c’est un joyau de l’art gothique. Ne ratez pas entre autres le labyrinthe au sol découvert uniquement le vendredi (sinon il y a des chaises qui le cachent) – nous nous n’y étions pas le bon jour :/  et levez la tête pour admirer l’incroyable bleu des vitraux.

La cathédrale est ouverte tous les jours de 8h30 à 19h30

Si vous contournez la cathédrale, vous avez les très beaux jardins de l’Evêché.

Empruntez les escaliers (Tertre Saint Nicolas) qui vous mèneront à la ville basse. C’est un petit chemin qui sent bon la noisette 🙂

La balade le long de l’Eure (rue du Massacre, rue de la Tannerie) est vraiment très agréable et je vous la recommande. Voici quelques images :

Nous sommes ensuite remontées dans la ville haute en admirant au passage l’escalier de la Reine Berthe, un escalier tourelle dans le plus pur style renaissance et un portrait de la Senora del Rocio.

Après avoir récupéré notre voiture, nous nous sommes rendues à la Maison Picassiette.

Son propriétaire s’appelait Raymond Isidore. Alors qu’il faisait une promenade dominicale dans un pré, son regard fût attiré par un morceau de verre présent sur le sol. Il le ramassa, fasciné par le scintillement qui s’en dégageait. Et là, paf la girafe,  cela créa en lui un déclic et il commença à décorer sa maison avec des mosaïques. Nous sommes courant 1938 et il ne s’arrêtera qu’à sa mort en 1964. Une obsession ! Il a tout recouvert, : les murs, les meubles, le poêle, les pots de fleurs et même la machine à coudre. Ce n’est pas sans rappeler dans un autre genre le Palais Idéal du Facteur Cheval. S’il avait pu, il aurait même recouvert son épouse m’a-t-on glissé dans l’oreillette. 😀

Bref ! C’est vraiment quelque chose à voir, c’est très surprenant. Les motifs sont souvent religieux mais pas que. Voici quelques images.

La Maison Picassiette

La Maison Picassiette

Le jardin fleuri est absolument magnifique.

A ne pas rater.

Maison Picassiette – 22, rue du Repos – 28 000 Chartres

Nous avons essayé d’optimiser au mieux nos quelques heures à Chartres. Si vous aussi n’avez que peu de temps, j’espère que cela vous sera utile.

Enjoy !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *