Salade grecque

Salade grecque


Salade grecque

Salade grecque

Si vous êtes allés en Grèce pour les vacances, vous n’avez pas pu la rater. La salade grecque (que l’on retrouve sur l’internet mondial sous les noms de Horiátiki Saláta ou Choriátiki comporte plusieurs éléments indispensables : Le concombre, la tomate, l’huile d’olive, l’origan et le sel. Ensuite, on peut lui ajouter des éléments facultatifs : la feta, les olives (du Kalamata), des oignons, des poivrons, des câpres etc. Moi j’ai choisi feta (j’en mets partout en ce moment, je vous le disais) et olives.

C’est une salade rustique, on ne fait pas de chichis pour découper les ingrédients. Il suffit de couper les tomates en quartiers, de trancher le concombre et lamelles et de ciseler l’oignon rouge. On n’épépine pas, on ne pèle pas (sauf si vous en avez envie bien entendu). Voici la recette :

Pour 4 personnes

  • 4 tomates
  • 1 concombre
  • 8 olives de Kamalata
  • 1/2 oignon rouge finement ciselé
  • 100 g de feta

Pour la sauce :

  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée d’origan
  • 1 pincée de poivre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Lavez les tomates et coupez-les en quartier. Nettoyez le concombre, ôtez les extrémités et coupez-le en fines rondelles.

Préparation : la tomate n’est pas coupée en tranches mais en quartiers symétriques. La peau du concombre peut être enlevée ou laissée, ou partiellement détachée en lanières pour la décoration. Ensuite, le concombre, l’oignon et le poivron sont coupés en fines tranches. Enfin, la feta émiettée, les olives (généralement des olives de Kalamata), l’huile d’olive, le sel et l’origan sont ajoutés.

Salade à la grecque

Salade à la grecque

Délicieux !

J’ai créé cette recette pour l’Interprofession des fruits et légumes frais dans le cadre de leur fête annuelle qui s’est tenue en ligne cette année vue le COVID. Il n’était pas du tout prévu que je la relaie sur le blog mais je trouvais dommage de ne pas vous en faire profiter. J’ai demandé si je pouvais la partager et ils ont accepté 🙂 . Pour animer leurs réseaux sociaux, j’avais tourné cette vidéo où je rencontrais un grossiste en fruits et légumes (Julien Colas de chez Pomona Terre Azur) au MIN (le marché d’intérêt national) de Bordeaux. Le MIN pour ceux qui ne savent pas est le marché de gros, réservé aux professionnels. Vous et moi ne pouvons y aller. Vous connaissez certainement de nom le plus grand MIN de France, le marché de Rungis.

J’ai trouvé l’expérience très intéressante. Dans ma tête un grossiste c’était l’intermédiaire entre le producteur et la grande surface et en fait quasiment pas. Il est bien intermédiaire mais plutôt entre le producteur et les restaurants ou entre le producteur et les cantines d’établissement type hôpitaux, écoles etc.  Comme quoi on se fait des idées parfois.

Et puis toujours pour ce tournage, j’avais retrouvé avec beaucoup de plaisir Virginie Roux, diététicienne ici à Bordeaux. Nous avions animé nos premiers ateliers ensemble il y a ….. plus de 10 ans #OhMyGod. Je vous raconte ma vie 😉 .  Je vous mets la vidéo en bonus. Une astuce concernant la salade, je crois que cela a été coupé au montage, ou alors on en a parlé hors champs des caméras, mais Virginie me disait que le concombre était beaucoup plus digeste si vous le mangiez avec la peau. Pour les personnes concernées, cela vaut le coup d’essayer. Pensez dans ce cas à le choisir bio ou sinon à bien le nettoyer.

Enjoy !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *