Comment choisir sa place dans l’avion

Cabine d


Cabine d'avion © Surachet Jo shutterstock

Cabine d’avion © Surachet Jo shutterstock

C’est Bergamote, en intervenant dans un commentaire qui m’a donné l’idée de cet article. Elle m’écrivait sur mon dernier billet consacré à la Louisiane.

Tu me donnes envie une envie folle d’aller là bas mais j’aime de moins en moins l’avion : pas par peur, mais la promiscuité et le manque de place deviennent rédhibitoires, je trouve. Avec ma chance j’ai toujours comme voisin une personne bruyante ou odorante ou un bébé qui crie… Sauf si un jour je peux me payer la super classe avec les fauteuils-lits ? ).

Cela m’a donné envie de vous donner mes trucs et astuces parce que quand je pars en voyage long-courrier pour le blog, c’est 99 fois sur 100 en classe éco, et en classe éco la moins onéreuse possible. Les transports coûtent chers ma pauvre Lucette. J’ai même une agence qui m’avait pris une fois un vol sans bagage …. Genre je viens la fleur au fusil.

Bref.

Je suis donc devenue pro pour choisir la place la meilleure possible avec le prix le plus bas :p Je me suis dit que pour ces vacances, peut être vous aussi alliez prendre un vol long courrier et je voulais donc partager avec vous mes astuces.

N’hésitez pas à vous créer un profil sur le site de la compagnie aérienne et prenez la carte de fidélité (c’est gratuit). Cela vous permet parfois de pouvoir choisir vos places ou de noter des préférences sur le site (couloir, fenêtre). Avant cela marchait sur le site Air France, maintenant beaucoup moins, je ne sais pas pourquoi. Je suis TOUJOURS au fond de l’avion mais si avant j’arrivais à avoir un couloir ou une fenêtre, maintenant je suis quasiment toujours au siège du milieu (le plus pourri).

L’intérêt d’avoir un siège le plus devant possible, c’est que vous sortez plus vite. Des fois c’est top si vous avez une escale un peu courte ou si vous avez une douane à passer. Comme vous êtes dans les premiers sortis, vous faites moins la queue. Les sièges tout à l’avant sont en général inaccessibles au voyageur lambda car réservés à la classe business, à ceux qui ont des cartes ceci, des cartes cela…. Ne me demandez pas comment cela marche, je n’en ai aucune idée. J’ai des milliers de miles, mais je n’ai jamais une place ici. Au fond toujours 🙂

Info bonus : Assurez vous que vous n’avez pas à récupérer vos bagages à Paris par exemple pour les ré-enregistrer sur le vol d’après.  Les compagnies aériennes ont des accords entre elles (ou pas) et je ne compte pas le nombre de fois où j’ai du aller récupérer mes bagages sur le tapis, les ré enregistrer, repasser la sécurité et tout le toutim. C’est fatiguant, et cela prend du temps (à compter là aussi sur le temps d’escale).

Dès que vous achetez votre billet, allez sur le site de la compagnie aérienne, faites comme précédemment (création de profil …) et renseignez toutes les zones personnelles : téléphone, email. Cela vous permettra d’être prévenu(e)s en cas de souci et d’avoir l’information de l’ouverture de l’enregistrement (24 à 72 heures avant le départ suivant les compagnies). Et que cela ne vous empêche pas d’aller regarder de temps en temps sur le site pour voir quand il ouvrira (des fois que le mail se perde. #psychose). L’enregistrement (check in en anglais) est l’étape qui vous permet d’obtenir votre carte d’embarquement (et donc votre siège).

Pourquoi faut-il le faire vite : Parce que ce sont les meilleures places qui partent les premières.

Voici donc mes conseils 

1 – Evitez les places à côté des berceaux bébés (ils sont dessinés sur le plan de la cabine). J’adore les bébés, mais dans l’avion, cela peut vite tourner au cauchemar. J’ai le souvenir d’un vol Cape Town => Paris (13 ou 14 heures de vol) avec 2 bébés qui ont hurlé pendant TOUT LE VOL. J’ai cru mourrir.

Plan airbus

Plan airbus

2 – Evitez les places à côté des toilettes. Surtout si vous êtes côté couloir. A vous le défilé incessant de passagers plus ou moins endormis, plus ou moins polis. Et si vous êtes vraiment malchanceux, vous pouvez avoir aussi l’odeur. Amis poètes bonjour.  Et comme ce sont les derniers sièges des rangées, vous ne pouvez pas basculer votre siège #DoublePeine.

3 – Evitez la place du milieu. La 21 E ou la 26 F pour vous donner une idée pour le plan ci-dessus. Bon là je pense que vous n’avez pas besoin de moi et que vous y avez pensé tout seul. Si vous êtes côté fenêtre vous pouvez vous appuyer sur le hublot pour dormir, si vous êtes côté couloir, vous pouvez vous lever quand vous voulez mais milieu, vous n’avez rien.

4 – Tentez les places situées au niveau des sorties de secours : Vous avez plus de place pour les jambes. Par contre, il faut mettre vos affaires dans les coffres au moment du décollage et de l’atterrissage et l’hôtesse s’assure que vous avez bien compris les consignes de sécurité. Souvent ces places sont payantes.

4 – Si vous êtes frileux choisissez plutôt les couloirs que les fenêtres. Il fait plus froid côté hublot. Mais vraiment plus froid.

5 – Si vous avez peur d’être malade, cela arrive, allez plutôt à l’avant de l’appareil ou au dessus des ailes. J’ai l’impression que cela bouge moins à l’avant qu’à l’arrière. Mais je n’ai pas d’articles pour attester cela, juste une impression personnelle.

7 – Si vous ne voulez pas d’odeurs de nourriture, évitez les places à côté de l’office des hôtesses et des stewarts. C’est à dire tout au début des rangées. C’est souvent là aussi qu’est le bar en libre service (et les toilettes) et vous avez pas mal de va et vient.

7 – Si vous voulez avoir une vue, évitez les places hublot au dessus des ailes. Elles vous gâcheront le paysage.

Photographier ©RossHelen shutterstock

Photographier ©RossHelen shutterstock

 8 – Un site pour vous aider si jamais vous êtes traumatisé 🙂 : www.seatguru.com : Vous y avez les plans des cabines par appareil et par compagnie aérienne et le retour des passagers.

1 – Emportez TOUJOURS des boules Quiès avec vous. Si vous avez quelqu’un de très bruyant à côté de vous, cela sauve la vie.

2 – Empotez TOUJOURS un bon casque audio : boules quiès + casque audio, c’est la combinaison anti bruit qui gagne quasiment à tous les coups. Je mets les boules quiès, le casque branché sur la télé et je monte le son pour entendre les dialogues du film. Cela fonctionne super bien. Vous êtes isolé(e). Pas besoin de payer cela une fortune. Moi j’ai un SONY basique qui fonctionne très bien. Je vous mets le lien du modèle si cela peut vous aider : casque audio.

3 – Ayez toujours une écharpe et un sweat-shirt à capuche : Cela aide si vous avez un voisin qui ne sent pas très bon (oui cela arrive, surtout s’il enlève ses chaussures. C’est arrivé une fois à mon mari, il lui a demandé de les remettre #ambiance). Le sweat shirt à capuche lui, sert à vous tenir chaud (des fois cela fait super froid) et à vous isoler de vos voisins s’ils sont pénibles.

3 – Et enfin regardez les offres commerciales. Parfois, ils bradent au dernier moment des places meilleures (avec plus de places pour les jambes, genre sorties de secours), ou de la classe supérieure au dernier moment. Et cela vaut des fois le coup de payer 80 euros mais de monter carrément en gamme.

D’autres billets qui vous intéresseront si vous êtes concerné :

Bonnes vacances à ceux qui partent loin.

Vacances ©S_Phot shutterstock

Vacances ©S_Phot shutterstock

Nous, nous irons en Auvergne 😉

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *