Pâtes sauce Amatriciana

Bucatini alla matriciana


Italia Mia - Luana Belmondo

Italia Mia – Luana Belmondo

Il y a peu j’ai rencontré dans la vraie vie Luana Belmondo. #EhOui 🙂  Elle est adorable, accessible et gourmande. Dans son nouveau livre dédié à la cuisine romaine, elle revient, accompagnée de son fils Alessandro, cuisinier professionnel, sur les traces de son enfance au coeur de la capitale italienne. J’ai retrouvé dans son livre l’esprit, l’âme de cette ville qui m’avait tant séduite les quelques fois où j’y suis allée, notamment accompagnée d’Eleonora Galasso. J’ai aimé suivre Luana dans ce voyage ensoleillé et gourmand qui m’a rappelé plein de souvenirs : Campo di Fiori, Rosciolli etc.

Parmi les recettes du livre, j’ai choisir de partager avec vous ces pâtes all’ amatriciana (Bucatini all’amatriciana) car la sauce amatriciana est l’une des mes préférées. C’est une recette facile qui ne nécessite que quelques ingrédients. Le plus difficile à trouver est le guanciale (joue de porc séchée) mais normalement toute bonne épicerie italienne en propose. Je vous dirai qu’à défaut vous pouvez mettre des lardons ou du jambon cru mais ce n’est quand même pas pareil (les puristes vont m’assassiner). Il faut également du pecorino romano, un excellent fromage de brebis italien que l’on trouve même en grande surface. Concernant les tomates en boite, les San Marzano ont toujours la préférence des gourmets, Bartolo Calderone de l’excellente pizzeria bordelaise Capperi m’en parlait récemment. Mais faites avec ce que vous trouvez.

Bucatini alla matriciana

Bucatini alla matriciana

Il vous faut pour 4 personnes (préparation : 10 minutes – Cuisson : 20 minutes)

  • 400 g de bucatini (pâtes longues et creuses, à défaut, les spaghetti peuvent convenir)
  • 400 g de tomates pelées san Marzano
  • 100 g de guanciale coupé grossièrement (ou jambon cru ou lardons)
  • 120 g de pecorino râpé
  • 1 verre de vin blanc (150 ml)
  • 1 peperoncino (facultatif) ou une pincée de piment de Cayenne
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel,
  • 1 pincée poivre

Saisissez les morceaux de guanciale 5 minutes à feu vif dans une sauteuse avec l’huile d’olive et une pincée de peperoncino (piment rouge). Déglacez avec le vin blanc, laissez-le s’évaporer puis débarrassez-le dans une assiette.

Dans la même poêle, ajoutez les tomates pelées concassées, salez, poivrez, laissez mijoter 7 minutes puis rajoutez le guanciale réservé.

Faites cuire les pâtes le temps indiqué sur le paquet. Égouttez-les, faites-les sauter dans la sauce, puis ajoutez la moitié du pecorino.

Servez dans des assiettes, parsemez avec le reste de pecorino.

Le bonheur assuré.

L’info épate belle-mère : Le nom de cette recette provient de la petite ville d’Amatrice, à la limite du Latium et des Abruzzes. C’est un classique de la gastronomie romaine avec les pâtes à la Carbonara ou les pâtes cacio & pepe.

Le livre : Italia Mia – Luana Belmondo – Cherche Midi Editions – 25 € ; 50 recettes faciles pour découvrir le meilleur de la cuisine romaine.

Buon appetito !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *