Et si on cuisinait avec les enfants

Petit garçon en cuisine ©Laterjay CC0 Pixabay


Petit garçon en cuisine ©Laterjay CC0 Pixabay

Petit garçon en cuisine ©Laterjay CC0 Pixabay

De la liste des courses à la mise en scène dans l’assiette, les enfants adorent être impliqués dans la préparation des repas. À la clé : éveil, curiosité décuplée et encouragement d’une consommation alimentaire autonome, saine et marquée par le plaisir.

Le plaisir de cuisiner : Une voie d’accès à une alimentation plus riche en fruits et légumes

40 % des enfants de 0 à 18 ans ne consomment pas tous les jours des fruits et légumes*. Nous sommes loin de la recommandation “officielle” (5 portions par jour) ! Mais inutile de culpabiliser les parents et de stigmatiser les enfants : en matière d’alimentation, c’est le plaisir qui prime ! Cuisiner est une des manières de donner envie aux enfants de consommer régulièrement des fruits et légumes, d’où l’intérêt de les mettre aux fourneaux dès le plus jeune âge. (*Source : étude ABC+ pour Interfel – 2014)

Les chouchous des enfants : La fraise, la tomate et la pomme de terre

Les enfants préfèrent… les fruits ! La fraise arrive en tête, avec la banane, la framboise, la pomme et enfin la cerise. Côté légumes, la tomate remporte la majorité des suffrages, suivie par la carotte, les haricots verts, les petits pois, les radis et le concombre. Quant à la pomme de terre, elle fait l’unanimité auprès des enfants.

Une liste de courses bien pensée. Élaborez-la avec vos enfants. Laissez-les s’exprimer autour de leurs envies en les laissant choisir eux-mêmes les ingrédients d’un plat ou en leur demandant de décrire leur repas idéal. Puis, réorientez en douceur si nécessaire.

Attisez leur curiosité ! En particulier chez les enfants de 6 à 12 ans : dans cette tranche d’âge, un enfant sur trois ne mange pas tous les jours des fruits ou des légumes alors qu’il s’agit pourtant de la période où la néophobie, la peur des aliments nouveaux, disparaît. Lorsque vous faites les courses avec vos enfants, prenez le temps de voir, sentir et toucher les fruits et légumes de saison. Goûtez avec eux dès que c’est permis : c’est un excellent moyen de leur donner envie !

Fraise dans la main d'un enfant (c) Caropat CC0 Pixabay

Fraise dans la main d’un enfant (c) Caropat CC0 Pixabay

Enfin, gardez l’œil ouvert sur les produits qui ne sont pas sur la liste de courses mais qui peuvent stimuler la créativité culinaire de vos enfants.

Un équipement ludique : On trouve facilement dans le commerce des accessoires et ustensiles dédiés aux enfants pour les impliquer et faire de la cuisine un véritable moment ludique : tabliers et toques ; emporte-pièces et moules individuels en forme d’animaux… Comme ce sont les vacances, on en profite !

Prendre du plaisir, s’amuser en préparant un repas, c’est un excellent préambule à la dégustation en famille.

Jouez avec les formes et les couleurs. Pour les plus petits, une assiette mise en valeur sous forme de paysage, de visage ou d’objet les encouragera à déguster plus volontiers les aliments. Pensez ludique : courgettes et carottes peuvent être taillées en forme de tagliatelles à l’aide d’un économe ou d’un rasoir à légumes.

Pensez également aux brochettes ! Faciles à composer et à préparer, elles sont une ressource incontournable. Brochettes de fraises et melon, tomates cerises, concombre et mozzarella, etc.

À la découverte des sens. Jouer avec la nourriture ? C’est permis, à condition de tout manger ! Laissez-les toucher et goûter, et sollicitez leur avis sur les couleurs, les textures (le croquant, le fondant, le croustillant, le moelleux…) et les saveurs (acide, salé, sucré, amer).

On tripote la pâte :) ©Mrs_schu CC0 Pixabay

On tripote la pâte 🙂 ©Mrs_schu CC0 Pixabay

J’aime, je n’aime pas… Si les enfants font la moue devant un fruit ou un légume qu’ils n’apprécient pas, proposez-leur de le goûter cuit (ou cru) ou assaisonné différemment. Objectif : qu’ils acceptent de goûter plusieurs fois chacun de ces aliments. Il y a de fortes chances pour qu’ils l’apprécient au fil du temps. Vous pouvez leur expliquer que leurs papilles gustatives n’aiment pas trop la nouveauté et que c’est normal. En goûtant plusieurs fois, elles finiront par s’habituer et sans doute par apprécier.

Racontez des histoires. Captez l’attention des enfants et titillez leur soif de curiosité en leur expliquant l’origine de la pomme de terre ou de la tomate (rapportées d’Amérique du Sud) ou encore les liens de parenté entre les légumes ! C’est l’occasion de lancer un quiz : comment pousse le kiwi ? Où poussent les betteraves ? La tomate est-elle un fruit ou un légume ?

Couper, éplucher, mélanger… Seul ou sous la surveillance d’un adulte, les enfants sont fiers de pouvoir contribuer à des étapes simples : couper des tomates en quartiers, détailler un concombre en bâtonnets, incorporer des herbes fraîches à une sauce au fromage blanc… Les enfants dégustent plus volontiers ce qu’ils ont préparé eux-mêmes. Insistez sur l’hygiène : on se lave les mains, on attache les cheveux longs, on range et on nettoie son plan de travail, etc.

En deux temps trois mouvements ! Un reste de riz, de semoule, de pommes de terre cuites ou de pâtes ? Ajoutez du fenouil, du concombre, de la tomate, des herbes, du poivron, des dés de carotte, du céleri, des champignons de Paris, des mini-bouquets de chou-fleur, etc. N’hésitez pas à leur apprendre à se servir d’un couteau qui coupe bien : les résultats seront plus encourageants qu’avec une lame émoussée, et finalement moins risqués.

Des classiques à leur sauce. S’ils font la fine bouche devant les plats familiaux classiques, sollicitez leur aide. Proposez-leur de cuisiner leur propre version de ces plats.

Quelques conseils pour les mettre sur la piste :

  • la salade : proposez une version sucrée-salée à base de mâche, de melon, d’avocat, de carotte, de kiwi…
  • le hachis Parmentier : dans un plat transparent adapté pour une cuisson au four, alternez les couches de viande, de dés de courgette ou de carotte, de purée de pomme de terre… Effet visuel garanti.
  • la pizza ou la tarte salée maison : n’hésitez pas à doubler la ration de légumes (oignon, brocoli, poivron, tomate…).
Préparation Pizza (c) Congerdesign CC0 Pixabay

Préparation Pizza (c) Congerdesign CC0 Pixabay

Optez pour le libre-service : pour l’apéritif, faites-leur préparer des bâtonnets de légumes et des tomates cerise qu’ils tremperont ensuite dans une sauce au fromage blanc aux herbes fraîches. En dessert ou pour le goûter, optez pour des fruits découpés (quartiers de pomme ou de poire, d’ananas ou de prune selon la saison, etc.) ou des petits fruits entiers (fraises, framboises, mûres, etc.) à tremper ou non dans un peu de chocolat fondu (blanc ou noir) ou dans un petit suisse sucré au miel.

Manque de temps ? Les fruits et légumes se prêtent aux préparations les plus simples. Vos enfants peuvent s’acquitter d’une partie des tâches pour vous faire gagner de précieuses minutes : épluchage, découpe…

En cliquant ici découvrez mes recettes pour enfants.

A vous de jouer !

D’après un dossier www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *