Guyane, la nature à l’état brut

Guyane - Forêt primaire


Guyane - Forêt primaire

Guyane – Forêt primaire

Je me pose souvent la question « Pourquoi moi » ? Pourquoi ai-je un blog qui marche ? Pourquoi ai-je cette chance là ? Pourquoi suis-je si régulièrement invitée à voyager, à découvrir les cuisines du monde ?  Je sais que je travaille beaucoup mais quand même. Si je croyais au karma et à la vie antérieure, je me demanderais mais bon sang, qu’est ce que j’ai bien pu faire pour mériter cela.

Je reçois beaucoup de propositions de voyages. J’essaie de trouver un équilibre entre ici et là bas, entre ma vie familiale et ma vie professionnelle, entre un boulot exigeant et le plaisir de voyager.  Voyager, c’est comme cuisiner ; c’est découvrir le monde, les autres, partager, s’enrichir, ne plus avoir peur, s’ouvrir, comprendre les différences, les cultures. J’ai toujours encouragé mes enfants à partir, même si je peux vous dire que quand miss P&P s’en est allée 6 mois en Australie, cela a été sacrément dur pour moi. Mais c’est tellement enrichissant sans compter que cela aide à grandir, à avoir confiance en soi.

Si je vous raconte cela c’est que je reviens juste de Guyane. Ce n’est pas une destination où je serai spontanément allée. L’Amérique du Sud me fait rêver mais bizarrement la Guyane n’était pas dans le package et pourtant ici, si vous aimez la nature, vous en prenez PLEIN LES YEUX. On parle ici de Guyane-Amazonie et quand vous arrivez en avion et que vous regardez à travers le hublot juste avant d’atterrir, vous comprenez pourquoi : A perte de vue la forêt s’étire, dense, primaire avec parfois le ruban argenté d’une rivière serpentant entre deux rives. Ici bat le coeur de la planète.

Nous avons eu la chance de visiter plusieurs endroits incroyables. Je me rappellerai je crois toute ma vie de cette nuit en pleine jungle au Wapa lodge où nous nous sommes rendus en pirogue. Les bruits de la forêt, le soir, alors que vous endormez dans un carbet, juste illuminé à la bougie (pas d’électricité), c’est quelque chose. Cris des singes hurleurs, chants d’oiseaux inconnus, coassements retentissants des grenouilles locales, tout est tellement différent.

Vous repensez aux bestioles que vous avez vus au parc animalier plus tôt, là où l’on récupère les animaux blessés et vous vous dites, …. #Ahem. Mais quelle expérience !

La faune de Guyane

La faune de Guyane

Et puis, je m’en souviendrai pour une toute autre raison. C’est ici que pour la première fois, après une douche à l’eau froide, je me suis essuyée avec du papier absorbant. J’avais laissé ma serviette dans ma valise, dans le van, à 30 mn de pirogue #Han #VisMaVie.

Wapa Lodge

Wapa Lodge

Autre expérience très nature, notre journée et notre nuit à Awala-Yalimapo. Nous avons suivi ici les traces des tortues Luth avec un chef amérindien passionnant, Marie PIerre Joseph Alberton qui nous a raconté les traditions de son peuple. Et puis après, nous avons passé la soirée et dormi chez l’habitant, à savoir chez Rita. J’ai pu cuisiner avec elle des plats à base de jus de manioc et partager de chouettes moments. Sinon, pour ceux qui se posent la question, la douche était froide aussi mais tadam, cette fois j’avais ma serviette (c’est qu’il y en a là dedans :p ).

Awala-Yalimapo

Awala-Yalimapo

Enfin, le point d’orgue de ce séjour très nature, a été pour moi le Marais de Kaw. Imaginez arriver de nuit en pirogue et voir briller les yeux jaunes des crocodiles des caïmans grâce à la lampe frontale de notre pilote. Juste fou. Dormir dans un bateau (toujours après une douche froide avec serviette :p ) et s’émerveiller devant la vue au lever du soleil.

Marais de Kaw

Marais de Kaw

Un endroit hors du temps où j’ai versé ma petite larme tellement c’était beau.

Bref, je reviens enchantée de cette destination très nature, loin du tourisme de masse, authentique. Je vous parlerai dans un autre billet de lieux plus historiques, liés à l’histoire de la Guyane avec les tristement célèbres bagnes locaux.

Pour se rendre sur place, il existe une liaison Air France Paris Cayenne. On trouve des vols à partir de 600 euros aller retour. La vie sur place n’est pas donnée, on paie bien sur en euros, nous sommes en France. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié cette approche francophone de l’Amazonie, cela m’a rassurée 😉 Mais vous pouvez dormir chez l’habitant et Air Bnb se développe et complète l’offre hôtelière locale.

Le guide (clic) qu’il faut avoir sur place, recommandé par Katia, notre accompagnatrice :

Guide Guyane

Guide Guyane

Une très belle découverte. Et en cliquant ici vous découvrirez les recettes guyanaises que j’ai ramenées.

Merci à Air France, au Comité du Tourisme de Guyane et à We Like Travel.

Enjoy !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *