Si on brunchait ? Des idées pour un brunch réussi

Brunch du dimanche (c) Erich Cuvillier - CP Crillon


Brunch du dimanche (c) Erich Cuvillier - CP Crillon

Brunch du dimanche (c) Erich Cuvillier – CP Crillon

Qu’obtient-on en prenant les deux premières lettres de breakfast (petit-déjeuner, en anglais) et les quatre dernières de lunch (déjeuner) ? Un brunch, bien sûr ! À mi-chemin entre le repas du matin et celui du midi, le brunch nous vient des Etats-Unis.

L’idée ? Savourer un repas sucré-salé arrosé de thé, de café et de jus de fruits frais pour tenir jusqu’au dîner, en général le week-end et certains jours de vacances. C’est un moment de partage convivial et peu formel, comme un buffet, où chacun se restaure selon son envie.

Il n’existe pas un, mais des brunchs. Chaque pays ou région peut y apporter ses variantes. Voici quelques pistes pour vous mettre en appétit… et vous donner des idées !

Des pancakes pour le brunch

Des pancakes pour le brunch

  • Traditionnel. Copieux, le brunch américain comprend en principe des œufs, du bacon, des pommes de terre sautées, de la salade de chou et de carottes (appelée coleslaw) et des pancakes arrosés de sirop d’érable.
  • Anglais. Aux œufs s’ajoutent haricots blancs, bacon, saucisses grillées, muffins, scones, gâteau aux carottes, marmelade…
  • Allemand. Charcuteries, galettes de pommes de terre, fromage servi avec de la confiture, pain noir, bretzels…
  • Espagnol. Tortilla (une omelette épaisse à base de pomme de terre), jambon cru, chorizo, fromage, chocolat chaud…
  • Scandinave. Poisson fumé, blinis, crème fraîche, canapés de pomme de terre aux œufs de saumon, pains suédois, confiture…

Des fruits et légumes frais en proportions suffisantes. Délicieux, le brunch classique peut s’avérer assez calorique. Pour l’équilibrer et lui donner davantage de saveurs, comptez sur les fruits et légumes frais, que vous déclinerez en salades, en quiches, omelettes, soupes, jus, smoothies, cocktails sans alcool à base de jus de fruits ou de légumes frais.

Des portions faciles à servir. Chacun se servira selon son appétit grâce aux verrines et à la finger food : wraps, makis, mini-brochettes, dips de légumes (carotte, concombre, courgette, branche de céleri, chou-fleur, etc.) à tremper dans du fromage blanc aux herbes aromatiques, quartiers de fruits à tremper dans du chocolat fondu…

Céréales et protéines en mode “light”. Privilégiez les pains complets, au son, de seigle, etc. Ils sont plus digestes et moins caloriques que les viennoiseries ou les pâtisseries. Pensez au müesli et à son équivalent cuit au four, le granola (ce dernier est plus sucré, attention aux quantités). Vous préparez des crêpes ou des pancakes ? Servez-les avec une confiture, une compote maison ou une salade de fruits. Côté protéines, mettez en avant les œufs, les viandes maigres, les produits laitiers allégés et limitez la charcuterie.

Confiture

Confiture

Bec sucré. Si la confiture et la compote (maison, de préférence) restent délicieuses, les fruits frais apporteront à votre petit-déjeuner un bel éventail de textures et de saveurs. Kiwi, mangue, orange, ananas, pomelo, pomme, poire, clémentine ou banane réveilleront par exemple les matins d’hiver – Des fruits à varier selon les saisons évidemment !

Vous pouvez les consommer à la croque, en jus, en salade, en smoothie ou encore mixés avec du lait, le tout escorté d’une boisson chaude (thé, café), d’un laitage, de céréales ou de pain complet.

Bec salé. C’est l’option préférée de nos voisins anglais et allemands. Dans ce cas, ce véritable mini-repas peut se composer d’un jus de fruit ou de légume frais, d’une base de fromage, de jambon et d’œufs (brouillés, au plat, durs…). Ajoutez-y des crudités (concombre, courgette, carotte, tomate…) servies en salade ou en bâtonnets, accompagnées de fromage blanc légèrement salé, auquel vous mélangerez une échalote émincée et des herbes aromatiques (ciboulette, persil…). N’oubliez pas le pain, noir ou complet.

Oeufs pochés sur toasts

Oeufs pochés sur toasts

Petit appétit. Le dîner de la veille est long à digérer ? Ou peut-être votre estomac met-il du temps à se réveiller ? Quoi qu’il en soit, évitez de partir travailler le ventre vide. Vous pouvez choisir d’attendre un peu, en déjeunant par exemple après votre douche, selon votre appétit. Emportez si besoin une collation à consommer durant le trajet ou sur votre lieu de travail : fruit frais, barre de céréales, lait aromatisé ou yaourt à boire.

En mode express. Gagnez du temps la veille en préparant la table du petit-déjeuner. Au réveil, pressez une orange ou un pomelo, ou bien dégustez une compote maison. Complétez par des céréales mélangées à un yaourt nature. Et si le temps presse vraiment, optez pour un petit-déj’ maison à emporter et facile à déguster sur le trajet : fruit, brique de lait aromatisé, petit pain aux céréales, etc.

En mode “light”. Plutôt que de retrancher un ingrédient ou de “zapper” ce repas clé, optez pour des versions “light” de vos produits favoris : jus de fruit frais au lieu d’un jus du commerce ; boisson chaude (thé, café, chocolat) sans sucre ajouté ; pain complet à la place du pain blanc ; produits laitiers (lait, yaourt, beurre, etc.) allégés en matières grasses ; müesli sans sucre ni matières grasses ajoutés…

Cliquez ici pour découvrir toutes mes recettes de brunch.

D’après un dossier de www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *