Plats industriels : que reste-t-il de la gastronomie française ?



Aujourd’hui, 7 restaurants sur 10 proposeraient des plats industriels à leur clientèle. En clair, en se rendant au restaurant, un client aurait 70 % de chance de …

source

50 comments on “Plats industriels : que reste-t-il de la gastronomie française ?”

  1. Dans la ville voisine, 3 ou 4 restaurants ont la même et unique cuisine. Comment, dès lors, pouvoir préparer maison? Impossible. Mais tellement économique pour ces rapaces qui, finalement, tablent plus sur ce que rapportera leur resto que sur la qualité des produits à servir. Et les prix sont à l'avenant… plutôt exorbitants pour le peu de qualité. Il n'y a que sur le boeuf bleu ou saignant, cuit à la minute finalement qu'ils ont du mal à tricher…

  2. La réponse à ce problème est très simple. Le mot boulangerie est réservé aux établissement où le pain est fait main par un artisan. Le mot restaurant doit être réservé pour les établissement dont les plats sont faits sur place.
    Et là, il y aura du ménage de fait.

  3. Les "restos" qui servent du Métro et viennent chialer à cause du covid, j'espère que vous appréciez le Karma qui tombe sur vous 🙂

    Vous avez dévoyé la culture culinaire de ce pays, vous appréciez désormais les conséquences 🙂

    Je n'ai aucune compassion pour vous 🙂 Votre business peut crever 🙂

    La cuisine est un métier, au même titre que la plomberie. Laisseriez-vous gérez votre tuyauterie par des amateurs ?

  4. C’est bien dommage de faire un reportage de qualité médiocre !
    Ça se voit que même la personne qui se dit critique gastronomique ne connais même pas la différence entre congelés et surgelés.
    j’ai été pendant plus de sept ans fournisseur agroalimentaire et côtoyer des chefs de brasserie jusqu’à des chefs étoilés. c’est une honte de laisser un reportage comme ça lorsqu’on ne sait pas de quoi on parle !
    vous faites mal à la gastronomie française avec ce type de reportage.
    Il n’est pas du tout objectif il est totalement orienté et par des faits qui sont majoritairement faux.
    vous devriez revoir votre copie avant de publier de telles vidéos !

  5. Bah il a tout dit, "brasserie parisienne" donc c'est pas un restaurant, la brasserie n'est pas faite pour bien manger, elle est là pour manger sur le file, rapidement, des plats comme des plats de cantines. Les prix sont si élevés à Paris à cause du lieu. Donc ces établissement n'ont pas à se reprocher quoi que ce soit.

  6. ça me dégoûte des MOFs et chefs étoiles qui promouvent la merde industrielle … le MOf devrait être déchu plutôt que de faire passer l’institution pour des vendues

  7. par la force des choses j’ai du vite apprendre à cuisiner par moi meme dès le plus jeune age et j’en suis bien content!
    J’mange très peu en restaurant payer 18 à 40eu un plat surgelé que j’peux faire chez moi… non merci 🤭

  8. Comment un mof peut faire la promo de produits comme ceux la.
    Bouffer du congelé ne me dérange pas, comme bouffer du sous vide… Faut être honnête c est loin loin d être mauvais… Ce qui me dérange c est le mensonge !
    Bouffer du pas fais maison au prix du fais maison me fait chier… Surtout quand il y a mensonge…
    Il tue le métier en faisant cela

  9. J'entend bien qu'il ont besoin de gagner du temps et économisez de l'argent, mais je veux juste qu'ils aient la franchise de dire si le plat et préparé maison ou si ils est surgelé.C'est bien beau de critiquer Mcdo, mais au final la plupart des restaurants ne sont pas plus glorieux.

  10. Si on en est venu à enseigner l’agroalimentaire dans certaines écoles hôtelières on se demande clairement si elle ne finira pas par prendre le dessus sur le fait maison RÉEL ! 😓

  11. Que la gastronomie Française soit aux mains des industriels, pas de surprise mais franchement voir un MOF vanter les mérites de cet industrie… Retirez lui son titre… il n'en est plus digne… (C'est mon avis)

  12. Personnellement j'ai mon propre restaurant et il n'y a pas un seul produit surgelé ou industrielle !!!
    Après il n'y a pas de secret quand vous avez une carte à rallonge avec 10entrees 10plats , des pizzas etc il y a forcément un problème ! Charge au consommateur de faire les bons choix !
    Il faut privilégier les petites cartes avec des produits de saison .
    Pour ma part comme pour beaucoup de mes confrères c'est un métier de passion et je ne conçois pas de travailler avec ce type de produits.

  13. En fait les gens ne veulent plus bosser et s’en tapent de la qualité . Même chose pour les boulangers pâtissiers, le boulanger se lève à 2h du mat jusqu’à 10 h puis sa femme prends le relais en ouvrant la boutique . C’est pas faire cuire des baguettes congelées .

  14. Perso je ne me fait jamais avoir . J’aime trop bien manger , rien qu’à regarder la carte et l’on sait si c’est de l’industriel , trop de plats , la couleur , texture etc …

  15. Donc en gros si je résume bien, la transparence dans les cartes des restaurants français pousserait les restaurant à faire du fais maison et à travailler des produits locaux à proximité et selon les saisons. Se qui augmenterait l'économie locale avec les producteurs – d'argent pour les lobby. Sert plus de travail pour les restaurateurs mais je suis sur qu'il y a moyen par exemple en limitant un peu plus la carte. Et financièrement on a vu qu'il y avait pas une si gros difference de prix sur les plats en plus si c'est réellement du fais maison les gens sont prêt à dépenser un peu plus chère il faut être logique

  16. Et a chaque fois ce sont les serveuses qui subissent ces frustration a chaque fois qu'on leur pose la question si c'est du fait maison ou du surgelé souvent obligé de mentir juste pour préserver la réputation de son chef

  17. pardon pour mon grammaire je suis suisse-allemand. degoutant! mais comment payer les loyer pour un restau a paris avec des marges de la couisine honette. en plus les jeunes ne devienent des couisinier apres avoir vue ratatoullie et ont aucune idee du travaille dur. il faut de lois qui n empechent les restaurants a vendre des produits comme des fraits, si ils sont commerciel. c est le memme en suisse et allemagne. c est les restaurant honette et le savoir faire qui suffre.

  18. Ce sont ces mêmes restaurateurs qui ont pleuré pour qu'on leur baisse la TVA et qui promettaient monts et merveilles si cela leur était accordé. Cette TVA au taux réduit qui devait profiter aux clients. Ah ce restaurateur qui n'a pas le temps de cuisiner mais qu'il fasse autre chose s'il n'est pas capable. Il est à souhaiter que tous ces pseudo restaurants ferment le plus rapidement possible faute de clients. Au moins avec ces confinements beaucoup vont se rendre compte qu'ils peuvent très bien cuisiner chez eux et faire d'excellents repas pour bien moins chers .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *