Le vin de paille, un vin du Jura doux et voluptueux

Vin de Paille - Vin du jura ©Philippe Levy


VIn de Paille - Baud

VIn de Paille – Baud

Décidément, ces jurassiens ne font rien comme tout le monde et c’est tant mieux 🙂 Après avoir découvert le vin jaune, j’ai fait la connaissance du vin de paille. C’est un vin liquoreux, naturellement doux, parfois un peu acidulé.

Pour voir le jour, il suit un cahier des charges bien précis et comme Lorie, il a besoin d’amour.

J’espère que vous l’avez dans la tête :p

Merci qui ?

Je disais donc qu’il a besoin d’attention et de gestes tendres. Ce traitement de faveur débute pendant les vendanges. Les plus beaux raisins des cépages Chardonnay, Savagnin, Poulsard et Trousseau sont mis de côté. Ces grappes sont disposées sur des claies (des sortes de petites cagettes sur lesquelles on a déposé de la paille) pendant environ 3 mois.

L’idée est de faire sécher le raisin, de le déshydrater. Cette étape s’appelle le passerillage.

Au bout des 3 mois, les baies naturellement gorgées de sucre sont triées grains par grains (il faut décoller la paille) puis pressées.  Le moût obtenu est ensuite mis à fermenter, jusqu’à atteindre un degré d’alcool compris entre 14,5 et 17°C. Il est alors mis en fûts pour au moins 3 ans. Pendant cette période Il va acquérir des saveurs riches et complexes de fruits confits, de miel, de caramel. On obtient une belle harmonie entre le sucré et l’acidité, entre la légèreté et la densité.

A l’oeil, dans le verre, vous pourrez observer la robe brillante du vin jaune, allant du caramel blond au jaune doré intense en tirant parfois sur l’acajou ou l’ambre.

C’est vraiment très bon. Il est conseillé de le boire à l’apéro ou avec les desserts. Moi je pense qu’avec les fromages ca doit vraiment le faire. A noter que le vin de paille se sert frais, entre 6 et 8°C.

Vin de Paille - Vin du jura ©Philippe Levy

Vin de Paille – Vin du jura ©Philippe Levy

Les chiffres :

  • Il faudra 100 kg de raisins pour produire 18 à 25 litres de vin de paille.
  • Le Vin de Paille est un produit rare et précieux, qui représente seulement 1% de la production de vins dans le Jura.

A l’instar de la percée du vin jaune, il existe une pressée du vin de paille qui a lieu en janvier à Arlay. Cette fête bachique permet aux viticulteurs de faire découvrir leurs productions.

Quelques producteurs de vins de paille où je suis allée :

Comme toujours, je vous encourage à rencontrer ces vignerons sur leurs propriétés ou encore dans les salons. Beaucoup d’entre eux fréquentent les salons de vignerons indépendants. Il y en a sûrement à côté de chez vous.

Bonne balade !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *