Les recettes de grand-mère

Cuisine de Grand Mère


Cuisine de Grand Mère

Cuisine de Grand Mère

Indémodable, généreuse et riche en saveurs, le cuisine dite « de grand-mère » ou « de ménage » respire la saison, la convivialité et la gourmandise. Voici quelques idées recettes et astuces pour les remettre au goût du jour.

1 – Le Hachis Parmentier

Hachis Parmentier (c)p Cygnoir CC BY-NC-ND 2.0

Hachis Parmentier (c)p Cygnoir CC BY-NC-ND 2.0

De la viande de boeuf haché revenue avec des oignons, une couche de purée de pommes de terre.. Ce plat gratiné, portant le nom du célèbre pharmacien français qui a introduit la pomme de terre au coeur de notre cuisine, était initialement préparé avec des restes de viande de pot-au-feu.

Ce classique se twiste en remplaçant le boeuf par du canard, du boudin noir (un régal avec quelques noix émiettées), ou du poisson. Pour faire découvrir de nouveaux légumes aux enfants, ajoutez une couche de courgettes, de panais, ou de potimarron découpés en dés entre la viande et la purée de pomme de terre. En version gastronomique colorée, servez-le avec de la pomme de terre vitelotte et du haddock.

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes de Parmentier.

2 – Tomates farcies

Tomates farcies ©Jérôme-Decq licence CC-BY-2.0

Tomates farcies ©Jérôme-Decq licence CC-BY-2.0

Il s’agit d’un mélange de chair à saucisse, de veau et de boeuf hachés, additionné d’ail et d’oignon dans des tomates évidées et cuites au four. On peut bien entendu choisir d’autres légumes : les poivrons ou les courgettes se marient à merveille avec cette farce. Et pourquoi ne pas tenter une recette de tomates farcies à base de fromage de chèvre, pommes de terre et olives noires ?

En cliquant ici, découvrez toutes mes recettes de légumes farcis.

3 – Flamiche aux poireaux

Flamiche aux poireaux (c) omgponies2 CC BY-NC-ND 2.0

Flamiche aux poireaux (c) omgponies2 CC BY-NC-ND 2.0

Cette spécialité du Nord revigorante est une tourte à base de fondue de poireaux et parfumée à la muscade. Comme en Picardie, on peut la préparer avec des potirons et des oignons. on peut aussi lui donner un arôme plus corsé en y ajoutant du Maroilles. Eh oui !

En cliquant ici retrouvez une recette de quiche aux poireaux.

4 – Boeuf aux carottes

Boeuf Carottes © istetiana shutterstock -

Boeuf Carottes © istetiana shutterstock –

Appelé aussi boeuf mode, cette spécialité, encore meilleure réchauffée, décline plusieurs morceaux de boeuf (macreuse, queue) et du pied de veau mitonnés avec des oignons, des poireaux, des carottes et du vin blanc. Elle se déguste avec des pommes de terre vapeur. En ajoutant à la sauce deux cuillerées de crème fraîche, du paprika, du piment, de la moutarde et des champignons de Paris, vous obtiendrez un savoureux boeuf Stroganoff. A servir avec une belle poêlée de champignons. à l’ail et au persil et des pommes de terre vapeur.

Autre idée, à mi cuisson, ajoutez des endives entières. Leur subtile amertume réveillera les papilles. Pour une version exotique, testez un wok de boeuf et carottes au gingembre frais et à la coriandre.

En cliquant ici découvrez ma recette de boeuf carottes.

5 – Les poires au vin

Poires au vin

Poires au vin

Après un plat « grand-mère », le dessert ‘grand-père » par excellence ! Des demi poires infusent dans un vin porté à ébullition, aromatisé de cannelle, de vanille et de zestes de citron et d’orange. Elles sont servie tièdes. Vous pouvez aussi proposer une version plus légère et rafraîchissante en faisant infuser les poires dans du thé (corsé et épicé) ou de la verveine, puis placez-les quelques heures au réfrigérateur. Servez avec des feuilles de menthe fraîche.

Cliquez ici pour découvrir ma recette de poires au vin.

Sans oublier …

Les endives braisées au jambon, les saucisses ou le petit salé aux lentilles, le coq au vin, le pot au feu, la poule au pot, la blanquette de veau, le riz au lait, le gâteau de semoule, le lapin aux pruneaux ou à la moutarde, le chou farci, le gratin Dauphinois, la soupe à l’oseille, le clafoutis aux cerises.

La cocotte en fonte émaillée ou non symbolise la générosité et la convivialité de la cuisine de nos grands-mères ! Cet ustensile de cuisson incontournable pour mijoter de bons petits plats ne présente que des avantages : une cuisson aux petits oignons, une contenance allant du duo à la famille nombreuse, une inertie qui permet de garder les plats bien au chaud.

Avec ou sans couvercle ?

Cocotte Kuhn Rikon

Cocotte Kuhn Rikon

A couvert … Sur le gaz, sur une plaque ou au four, l’étanchéité et l’excellente répartition de la chaleur garantissent une cuisson homogène et dans histoire. On y cuit les classiques (blanquette, pot-au-feu, ratatouille …) et on y exprime notre créativité au retour du marché, en associant une bade de poisson ou de viande et un assortiment de légumes ou de pommes de terre avec un fond de vin, de cidre, de bière, de jus de citron… Sans oublier le dessert ! La cocotte convient parfaitement bien pour la réalisation d’un riz au lait ou de compotes.

…. Ou à découvert : Pensez aussi à la cuisson en cocotte sans couvercle. Elle permet notamment de réaliser des légumes rôtis au four (avec un fond de bouillon et d’huile d’olive) ou encore des plats fondants dessous et croustillants dessus, comme les Parmentier d’agneau au thym. Pour ce faire, saisissez d’abord des côtes d’agneau à la poêle, avec du thym, des oignons et de la purée d’ail. Dans une cocotte, versez avec une louche de bouillon de volaille, l’ail, les oignons et le thym, ainsi que des rondelles de pommes de terre très fines (comme des chips). Placez ensuite les côtes, recouvrez à nouveau de rondelles de pommes de terre, versez du bouillon à mi-hauteur et laissez cuire 50 minutes à 180°C. Les pommes de terre du dessous doivent être fondantes et celles du dessus croustillantes.

Une légende savamment entretenue ? On raconte que la célèbre tarte aux pommes retournée (car cuite avec la pâte sur le dessus) serait née d’une erreur. L’une des soeurs Tatin (deux restauratrices à La Motte-Beuvron) l’aurait enfournée ainsi dans la précipitation du coup-de-feu, un jour du début du XXè siècle.  Mais les experts sont formels : cette spécialité solognote existait pourtant bien avant, préparée avec des pommes ou des poires. Quoi qu’il en soit, en cliquant ici, découvrez toutes mes recettes de tartes Tatin

Et vous, quelles sont vos recettes de grand-mère préférées ? 

Enjoy !

D’après un dossier des www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *