Et si on mangeait du caviar Français pour les fêtes ?

Caviar de France


Caviar de France

Caviar français

C’est grâce à ce blog que j’ai vraiment découvert le caviar. Avant de l’avoir, je n’en avais mangé qu’une fois, ramené de Russie par l’une de mes tantes qui avait accompagné mon oncle en déplacement pour son travail. Je me souviens encore du cérémonial de la dégustation. Nous nous disions que c’était peut-être la seule fois de notre vie où nous en mangerions. Et sans Papilles et Pupilles, cela aurait été le cas 😀 .

Si je vous raconte cela, c’est pour vous dire qu’il faut profiter de ces fêtes de fin d’année qui s’annoncent un peu moroses pour goûter ce produit exceptionnel.  Nous avons besoin de nous faire plaisir et de nous changer les idées. Je ne sais pas chez vous, mais chez nous, cela va passer clairement par l’assiette. Et le caviar a 2 atouts principaux pour être présent sur nos tables de fête :

  • D’abord c’est excellent.  Vraiment.
  • Et ensuite, parce que vous vous créez un souvenir gourmand. Je crois que l’on se rappelle toujours de la première fois où l’on en mange (comme ce que je vous racontais plus haut). Et moi clairement je préfère garder en mémoire un instant caviar plutôt qu’un instant Covid.

Quel caviar choisir vous demandez-vous ?

Sélectionnez un caviar français.

D’abord parce que c’est un produit d’exception. Il n’existe plus de caviar sauvage dans le monde, uniquement du caviar d’élevage. J’ai eu la chance d’apprendre beaucoup sur le sujet au fil des années car il y a 7 producteurs dans l’hexagone dont 6 en Nouvelle Aquitaine. J’ai ainsi visité plusieurs fois les piscicultures et comme toujours, quand vous savez comment c’est fait, vous ne consommez plus le produit de la même façon et vous n’êtes plus étonné par le prix. Si je vous dis par exemple que la femelle esturgeon n’a des œufs qu’en moyenne au bout de 7 ans vous comprendrez que cela coûte de l’argent. La bestiole ne vit pas pendant ce temps-là d’amour et d’eau fraîche. Enfin de l’eau fraîche, il en faut 🙂  . Mais pas que.

Esturgeon

Esturgeon

Ensuite, parce que cette filière française d’excellence qui fait travailler des gens comme vous et moi souffre pour les raisons que nous connaissons tous. Ses clients traditionnels que sont les compagnies aériennes et les restaurants gastronomiques ne sont pas en grande forme, Covid oblige. Alors faisons d’une pierre deux coups. Comme il y a de fortes chances pour que nous ne soyons pas très nombreux pour ces fêtes de fin d’année, faisons-nous plaisir et dégustons du caviar français. Pas besoin d’en acheter pour 20 vu qu’à mon avis nous allons devoir réveillonner en cercle restreint. #Positivons. Vous ferez en plus une bonne action en soutenant des emplois et une filière à côté de chez vous.

Il n’y a pas besoin d’en acquérir 1 kg pour se régaler (2 à 3 g par personne suffisent pour une mise en bouche, 8 à 10 g pour une entrée, et 10 et 15 grammes pour un plat). Il y a différentes gammes, différents prix, vous en trouverez aussi bien en GMS qu’en épicerie fine ou chez vos poissonniers. Et promis, vous n’avez pas à vendre un rein 🙂 . Mais surtout, SURTOUT, je le répète, optez bien pour un caviar français. C’est important pour nos emplois mais aussi pour le goût et la qualité. N’allez pas SVP acheter du caviar qui vient de l’autre bout du monde, élevé dans des conditions dont on ignore tout. OK il est moins cher mais, comme pour tout, posez-vous la question du pourquoi il est moins cher.

Je trouve que la meilleure façon, c’est nature, tel quel. Surtout servez-le bien frais. Ne laissez pas la boite sur la table de l’apéro à température ambiante. Non non non. Disposez-la plutôt sur une assiette dans laquelle vous avez pilé des glaçons. Et pour le servir, pas de cuillère en alu, cela altère le goût. Si vous n’avez pas de cuillères en nacre pour le servir (ah bon, vous n’avez pas de cuillères en nacre 😀 ) , utilisez tout simplement de l’inox. C’est un matériau neutre qui ne dénature pas le caviar.

Caviar français

Caviar français

Si vous choisissez de l’incorporer dans une recette, sachez qu’il se marie bien :

Vous vous régalerez et laissez-moi vous dire que cela met sacrément des paillettes dans la vie.

Tentés ?

Vous trouverez d’autres recettes sur le site : www.atelierpoisson.fr/recettes/type_poisson/caviar/ ou sur la page Facebook, Atelier.Poisson. Pour plus d’informations sur la filière : www.pisciculteurs-de-france.fr. Ils ont aussi une page Facebook : @PisciculteursFrance

Article réalisé en collaboration avec la filière française caviar

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *