Sardines millésimées, La perle des Dieux

Sardines


Sardines la perle des Dieux ©La Perle des Dieux

Sardines la perle des Dieux ©La Perle des Dieux

Je ne sais pas vous mais moi j’adore les sardines en boite. A la maison il n’y a que moi  qui en mange #Han. Il m’arrive d’en consommer à l’heure du goûter sous l’oeil ahuri du reste de la famille. Mais même pas grave, j’assume . Par contre je fais attention quand je les achète. Comme pour tout produit d’ailleurs (je ressasse, je ressasse), je fais attention à la qualité et à la provenance.

La conserverie artisanale La Perle Des Dieux, met un point d’honneur à pratiquer une pêche durable, en travaillant avec des pêcheurs intervenant dans les eaux vendéennes, à bord de bateaux dotés de petits filets, respectueux de l’écosystème et des fonds marins. Le petit poisson bleu, pêché à la meilleure période de l’année entre l’île d’Yeu, Saint-Gilles-Croix-de-vie et Noirmoutier est trié sur le volet. Les sardines dont préparées dans leur atelier (situé à Saint-Gilles-Croix-de-Vie ), certifié Entreprise du Patrimoine Vivant, qui a développé un savoir faire d’excellence depuis la création de l’entreprise en 1887.

Depuis 14 ans, un produit premium est mis à l’honneur, les sardines millésimées. Elles ont un cahier des charges très spécifique. Pêchées avant la fin de l’été, les sardines millésimées offrent un taux de matière grasse de 12% minimum. Elles sont ensuite directement envoyées à la conserverie, où elles sont égouttées durant 4 à 12 heures avant d’être triées, coupées et mises en boîte, une à une et à la main, par les sardinières, et ce, pour préserver leur fraîcheur et leurs qualités gustatives et nutritionnelles.

Les sardines sont particulièrement riches en oméga3, acides gras essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Recouvertes d’une huile d’olive vierge extra, elles peuvent se conserver 10 ans et, ainsi, devenir de plus en plus fondantes. Confites lentement dans l’huile, avec le temps, les sardines se bonifient, les saveurs s’intensifient.

Concernant ce dernier millésime (disponible en avril), l’ensoleillement et les températures élevées ressenties en 2020, offrent à ces sardines une tendreté et un fondant inimitables, aux notes d’avocat mûr où l’iode se fait discret. Charnues, gourmandes et gorgées d’oméga 3, en vieillissant 3 à 4 ans, leurs saveurs s’intensifieront, pour devenir de plus en plus parfumées. La sardine se confit. L’arête, riche en calcium, se fond dans la chair pour devenir imperceptible en bouche.

Sardines

Sardines

Et les boite….

Et puis il y a les boites, absolument magnifiques, qui plairont à tous les collectionneurs de boites de sardines, les …. clupéidophiles (merci qui ? ). D’ailleurs en regardant il n’y a pas longtemps un reportage sur France 5 consacré aux sardines, j’ai appris qu’il existait à Concarneau, une boutique qui ne vendait que des sardines en boite et des sardines en boite de collection. J’ai oublié son nom mais vous la retrouverez très certainement sur le site de l’émission.

Bref, les boites de ce millésime 2020 made in Normandie, ont été désignées et imaginées par deux dessinatrices locales, Delphine Cossais et Coralie Joulin. Elles sont trop belles non ?

Et sachez, j’ai découvert cela dans le dépliant arrivé avec les sardines (le produit m’a été offert), que vous pouvez même personnaliser les boites. Incrédibeule non ?

Vais-je ou ne vais-je pas les laisser vieillir, that is the question 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *